Le cinquième jour (déjà !)

Publié le par levraibibi

Lundi 5 septembre, la matinée et la nuit se sont passées sans encombre. Je n'ai même pas eu besoin de ma bouteille d'eau ce matin. Aucune envie de fumer à signaler en cette matinée. Il faut dire que j'avais pas mal de chose à penser et à préparer car un invité venait manger à midi. La matinée fut donc courte !

 

L'après repas fut bien plus compliqué, je n'appréciais pas tout particulièrement les cigarettes d'après repas, en tout cas pas autant que certains qui préfèrent cette cigarette à toutes les autres. Pour ma part, cela n'a jamais été le cas, mais en ce lundi je dois bien avouer que j'ai très envie de fumer après le déjeuner.

 

Je décide de lutter et de m'équiper comme il se doit, bouteille d'eau et chupa chups ! L'envie passe en même temps que la sucette réduit.

3049152556_1a337b4677.jpg

En fin d'après-midi, une nouvelle envie me prend et cette fois-ci je décide d'essayer le conseil de mon médecin, faire du sport lorsque j'ai envie de fumer. Du coup, je me change et part courir. C'est la première fois que j'utilisais cette stratégie et elle s'est avérée plutôt efficace car pour le coup l'envie de fumer a disparu et pendant plus longtemps qu'avec mes autres stratégies. 

 

D’ailleurs je dois vous dire que c’est une connerie, on ne retrouve pas un meilleur souffle après s’être arrêter de fumer, en tout cas pas si vite !!! Par contre pour ce qui est du goût…je vous laisse découvrir la suite !

 

 

C’est bien la première fois que l’envie de fumer ne me prend pas directement après le dîner. Il me faudra plus de temps avant que je me décide à m’autoriser la cigarette du soir.

 

Ce temps est aussi dû au fait qu’il s’est passé quelque chose d’étonnant au moment du dessert : hallucination ou réalité je ne sais pas mais toujours est-il qu’en mangeant une glace enrobée de chocolat, le goût du chocolat m’a paru tout à fait différent du goût habituel du chocolat dans ces mêmes glaces. Alors est-ce que je retrouve une sensibilité gustative à l’amer ou bien est-ce que mon cerveau provoque un goût différent pour me faire croire que on retrouve vraiment du coup après l’arrêt du tabac ? 5 jours c’est rien mais c’est beaucoup à la fois aussi alors je ne sais pas ! La suite le dira certainement.

Commenter cet article