Deuxième jour : le 2 septembre 2011

Publié le par levraibibi

4023452370_285b5dbe9f.jpg

Le réveil...

La nuit a été bonne, pas de réveil particulier, ni de manque éprouvé. Une nuit somme toute banale. Au niveau du réveil ça va aussi, pas de symptômes particulier. Vous me direz, depuis la cigarette de la veille au soir il n'a pas du s'écrouler plus de 12 heures...donc bon effets limités !

 

La matinée...

Pour certains soucis familiaux, je suis en arrêt de travail depuis la consultation médicale de la veille. Je cherche diverses occupations que j'ai à accomplir afin de mettre un rythme et un programme à ma journée. J'ai ma bouteille d'eau toujours. Je lis également la notice des pastilles de nicotine. J'hésite à en prendre ou pas aujourd'hui. Il est indiqué d'en sucer une chaque fois que l'on a envie de fumer...sachant que la veille j'ai eu la sensation qu'elles n'amélioraient pas l'état de manque, je décide finalement de ne pas en prendre de la journée. Je les ai à proximité au cas où, c'est bien l'essentiel !

4807795443_858be0388c.jpg

La matinée passe, je m'occupe dans mon jardin, pas trop d'envie, tout va bien.

 

L'après-midi...

L'après-midi est bien rythmée elle aussi grâce au programme que je me suis fixé. Si l'envie de fumer me prend et que je le ressens, surtout au niveau de la poitrine toujours, je change d'activité et je m'occupe. En quelques minutes l'envie passe, elle ne revient pas avant l'heure qui suit (environ). 

 

En fin d'après-midi je décide d'aller faire des courses. Ce n’est pas facile de reprendre la voiture sachant que quasiment à chaque fois que je la prenais je fumais... Le trajet est court heureusement ! Je note tout de même que je n'ai pu me résoudre à tout jeter, cigarettes, briquets, cendriers, etc. D'ailleurs dans ma voiture un paquet trône fièrement dans la boîte à gants...au cas où encore une fois ! Certainement un des liens qu'il me reste à combattre activement.

 

Je décide au supermarché de m'acheter des sucettes et des bonbons...on verra ! JE mange beaucoup de bonbons en règle générale donc je ne sais pas si ça m'aidera. Les sucettes, c'est plus rare et je me dis que ça m'occupera mains et bouche. Je rentre à la maison, prend une sucette et un verre d'eau pour résister à l'envie de fumer qui me tiraille à nouveau. Le temps de finir la sucette l'envie est passée ! Ouf !

 

 

La soirée...

Le début de la soirée entre les habitudes télévisuelles et le repas n'est pas trop difficile à vivre. Un copain est là en plus, ça aide même si le moment de l'apéro était habituellement accompagné d'une cigarette...celle là ne manque pas !

 

Par contre c'est après le repas que ça se complique, et encore une fois je cède. Je fumerais encore une cigarette aujourd'hui ! Peut-être me suis-je trop déculpabilisé la veille ?

 

 

Commenter cet article