9, 10, 11...trois jours de plus

Publié le par levraibibi

´¨ )
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`* Neuf septembre


Le vendredi 9 septembre se passa plutôt bien. Bien que seul à la maison, j'ai pu me relaxer calmement sans avoir besoin d'être en hyperactivité pour lutter contre l'envie de fumer. Celle-ci se fait tout de même moins ressentir. Je le vois avec ma bouteille d'eau ou mes pastilles à la nicotine que je ne ressens plus le besoin d'avoir toujours à proximité (même si je n'en prenais pas...).

 

Ca fait d'ailleurs du bien de pouvoir se recentrer sur soi et réfléchir tranquillement sans avoir besoin de gigoter dans tous les sens.

 

Le soir bien occupé à regarder et trier d'anciennes photos de ma famille, je n'eus même pas l'envie de fumer...et ce avant tard dans la soirée. Je cédai à la force de ma dernière habitude nicotinée avant de monter me coucher.

 


 

´¨ )
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`* Dix septembre : Direction Limoges

 

Problèmes familiaux toujours (décidément les lois des séries sont vraiment terribles), je décide d'aller au CHU de Limoges, six heures de route aller-retour et je me dis bien entendu que le trajet en voiture va être un nouveau test, une nouvelle épreuve pour moi...surtout qu'il est composé uniquement d'autoroute et que vraiment sur des deux fois deux voies, on s'ennuie ferme pendant 3 heures !

 

Finalement non, le trajet se passe sans encombre et la visite au CHU bien que très forte en émotions ne suscite pas le besoin de fumer : plutôt positif !

 

Je crois que finalement je ne fumais pas pour me calmer ou lorsque j'étais stressé ou encore lorsque j'attendais quelque chose comme peuvent le faire certaines personnes, je crois que je fumais par habitude et surtout pour l'aspect social de la cigarette. Ce sont certainement ces envies-ci, dans des contextes de fêtes ou de soirées qui seront les plus dures à maîtriser.

 

Malgré cette résistance au cours de la journée, je suis toujours aussi faible à l'approche du coucher.

 

 


´¨ )
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
(¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`* Onze septembre

 

Onze septembre, reprise de la saison de foot pour moi et de certaines habitudes d'avant ou d'après match. D’ailleurs c'est peut-être la première véritable confrontation avec la cigarette que j'appelle sociale, celle(s) que l'on fume avec les copains.

 

Je parviens à me tenir à l'écart de tout ça et les envies me laissent tranquilles pour mon plus grand plaisir. Oui, c'est agréable de ne pas se sentir tiraillé puis obligé de lutter à longueur de temps !

 

Cependant et comme chaque soir, je cède à ma cigarette quotidienne !

Commenter cet article